Ticket 5 | Thaïlande : (re)concevoir l’espoir pour ne pas le perdre

Au quotidien nous tentons déjà, du mieux que nous pouvons, de gérer nos émotions, d’en montrer certaines bien vues socialement et d’en réprimer d’autres alors même que nous les ressentons. Que signifie réellement « gérer » ses émotions et pourquoi il est préférable de plutôt les « réguler » ? Quelle est la différence entre gérer, contrôler et réguler ses émotions ?

Dans ce nouvel épisode : je te parle d’espoir. Pourquoi ? Car c’est une émotion ressource dont on a besoin pour mener notre vie, nos projets mais aussi les périodes de transition et changement. Afin d’en discuter de manière légère, je t’emmène dans une vraie destination : le nord de la Thaïlande : à Chiang Mai pour parler de cet état qu’on connait tous : L’espoir. Je te raconte mon expérience au festival des lumières « Loy Kratong » et comment cela m’a permis de repenser la notion d’espoir pour ne pas le perdre.  Parce qu’au quotidien, il est très facile de se décourager et de « perdre espoir ».

Au cours de cet épisode, tu verras que selon la posture que tu adoptes l’espoir peut te servir comme te desservir au court de tes projets, souhaits ou bien changements de vie. Pourquoi ? Car l’espoir est une des seules émotions dites « positives/agréables » à comporter une émotion désagréable : la peur. Or il parait que « l’espoir fait vivre » mais on sait aussi qu’on peut « perdre espoir ». 

A travers cette anecdote de voyage, on traverse l’espoir comme un moteur de vie, une essence qui demande à être mise en action, un état qui tolère nos peurs et doutes et qui peut nous porter au quotidien. Lorsque l’espoir s’avère passif il nous positionne dans une posture d’attente freinante, une posture subie encourageant le découragement, la projection de déception et peut alors se transformer rapidement en désespoir. Alors que lorsqu’il devient un « espoir actif » il enclenche une posture d’attente facilitatrice, choisie et dans laquelle nos actions sont tournées en direction d’un but. Et ça : ça peut tout changer.

Parce que l’espoir est toujours là, même quand tu ne le vois pas, même dans la main du désespoir, l’espoir veille sur toi. Et si on en parlait ? Et tu verras, cet épisode te donne des clés pour que toi aussi tu veilles sur lui.

Belle écoute 🙂

Pour recevoir gratuitement les nouveaux épisodes chaque jeudi, abonne-toi au podcast sur ta plateforme préférée : Spotify, Apple Podcasts, Deezer, YouTube, Google Podcasts…

Découvre d'autres épisodes et thématiques

Pourquoi l’imperfection a du bon ?

Pourquoi c’est difficile de « gérer » nos émotions ?

Pourquoi le bien-être émotionnel est essentiel ?

%d blogueurs aiment cette page :